Site personnel de Simon WUHL
 

CHÔMEURS  ET  PRECAIRES  FACE  A  L'ACTION  POLITIQUE 1

 

 Nous postulons ici que la sphère politique (ou sphère « du Politique »), est l'une des dimensions désirée de l'égalité - appréhendée comme un système d'égalité complexe à plusieurs dimensions -, y compris pour les plus dominés. A ce titre, elle relève de l'intervention de l'Etat, sur un principe de justice sociale, au même titre que les interventions de nature socio-économique. A l'aide d'exemples empiriques sur la participation des chômeurs à des actions qui ont un caractère « politique », suivant les critères proposés ci-après, nous souhaitons étayer la thèse de l'importance de cette dimension, du Politique, notamment pour ces catégories de population.

  Nous analysons, dans cet article, deux catégories de pratiques qui associent des chômeurs, des précaires ou des « exclus » : des associations à vocation de transformation sociale (associations de chômeurs) et des associations du tiers secteur de l'Economie sociale et solidaire (associations solidaires).

  Afin d'analyser le lien que ces types d'association entretiennent avec la sphère du Politique - et de repérer, en pratique, les signes d'engagement des plus dominés dans cette dimension de l'égalité complexe-, nous utiliserons trois critères élaborés à partir des analyses sur la définition du Politique, de H. Arendt, A. Honneth et M. Walzer : le premier critère relève de la praxis, de la délibération entre égaux, dans un espace public, pour les affaires communes (Arendt) ; le second critère, concerne la lutte pour la reconnaissance de la valeur sociale des chômeurs, qui impose une certaine reconfiguration de l'ordre économique et social, dans les perspectives de l'action revendicative (Honneth) ; le troisième critère concerne le (ou les) destinataire(s) de l'action politique, qui ne peut être que l'Etat, seul à même d'inscrire dans la durée, les réponses aux revendications de reconnaissance. (Voir l'article sur ce site : « Egalité et politique. Citoyenneté et reconnaissance des « exclus »).

  A l'aide de ces critères, on observe que les associations de chômeurs, aux delà des actions d'entraide ou de revendications sur l'urgence, évoluent vers des initiatives pleinement politiques, notamment à l'occasion des luttes de chômeurs, à l'hiver 1997-1998.

  Quand aux associations solidaires, si leurs actions satisfont plus difficilement au second critère (sur l'objectif de reconfiguration sociale), elles élargissent également le sens et la politisation de leur intervention, en oeuvrant pour des transformations du lien social local.

En tout état de cause, l'investissement massif de nombre de chômeurs, de précaires et d' « exclus » dans ces deux types d'associations, justifie largement l'application d'une « discrimination positive » dans la sphère du Politique (basée, par exemple, sur l'application des principes de justice de Rawls), en réponse aux revendications de nature politique qu'ils formulent : reconnaissance d'un statut analogue au statut syndical pour les associations de chômeurs ; soutien institutionnel, financier et réglementaire, pour les associations solidaires.

  Compte tenu, enfin, des limites de ces deux types d'action associant les plus dominés (notamment, difficultés d'associer réellement, dans la durée, les plus dominés aux décisions sur les grandes orientations), nous présenterons une troisième forme possible d'action politique des chômeurs et des précaires dans un autre article fondé sur la problématique de Habermas (« la démocratie délibérative de Habermas. L'application aux politiques d'insertion). Il s'agira, à partir des institutions locales et partenariales de l'insertion, d'analyser les perspectives offertes par les relations continues - de confrontation et de coopération - entre les associations et les institutions.

 



[1] Nous proposons ici, en résumé, une modalité d'application de la problématique de l'égalité complexe à la sphère politique, pour les chômeurs et les précaires ?  Voir Simon Wuhl, L'égalité. Nouveaux débats, PUF, 2002, pp. 218 à 235.

 

LISTE RECAPITULATIVE DES TEXTES PROPOSES