Site personnel de Simon WUHL
 

Simon WUHL est sociologue et enseignant à l'Université.

Ancien chargé de mission dans la fonction publique sur les questions d'insertion et d'emploi des chômeurs.

Ancien Rapporteur à la Commission Nationale d'Evaluation du RMI.

 

Eléments biographiques

Principaux ouvrages publiés

 

 

LISTE  DE TEXTES  DE  PRESENTATION

Il s'agit de textes, relativement brefs en général, dont l'objet est de présenter et résumer les enjeux théoriques et pratiques des principaux thèmes qui font l'objet de mes travaux en cours. La plupart de ces thèmes ont été abordés (ou réactualisés) dans mon livre, L'égalité. Nouveaux débats (PUF, 2002), qui servira de principale référence.

Enfin, mon dernier livre, Discrimination positive et justice sociale (PUF, novembre 2007), se propose d’analyser l’apport de différentes théories de la justice pour leur application dans le cadre des politiques sociales et des politiques publiques en France.

 

 

L'ensemble des thèmes évoqués ci-dessus peut être réparti dans les rubriques suivantes:

• Chômage, exclusion et politiques d'insertion

•  « Libéralisme -solidariste » et théorie de la justice de John Rawls

• Théorie et pratiques de justice sociale

• La problématique de l'égalité complexe (Michael Walzer)

• Egalité et politique

• Egalité et identité culturelle

• 4 textes pour le nouveau dictionnaire de l'action sociale (Ed. Bayard, janvier 2006)

• 2 textes sur la démocratie participative

 

1) Chômage, exclusion et politiques d'insertion : 3 textes

Le premier texte de cette rubrique se centre sur la nature du chômage en France - chômage de masse et chômage d'exclusion -, auquel il faut opposer des politiques appropriées pour sa résorption : en particulier, dans quelle mesure peut-on parler d'une rupture du continuum des positions socio-économiques à travers des phénomènes identifiés comme un chômage d'exclusion ou comme une précarité d'exclusion ?

Le second texte, sous forme d'article,  reprend les critiques adressées au bien-fondé même des politiques d'insertion, émanant de différents courants de pensée, et s'emploie à répondre à ces critiques.

Le troisième texte, sous forme d'article également, se réfère aux causes du chômage et de la précarité d'exclusion - au niveau du fonctionnement du système productif -, afin de définir une orientation problématique pour les politiques d'insertion. Celle-ci met en avant l'idée d'une interaction forte entre les sphères de l'insertion et de la production.

- Chômage d'exclusion et précarité d'exclusion : débat sur la nature de la rupture sociale

- Réponses aux critiques radicales des politiques d'insertion

- Quelle politique d'insertion ? La relation insertion/production

 

 

2) « Libéralisme -solidariste » et théorie de la justice de John Rawls : 2 textes

Le premier texte aborde une évolution majeure de la pensée philosophique libérale, d'inspiration kantienne, qui se scinde désormais en deux branches souvent irréconciliables : la branche libertarienne, d'une part, très réticente à toute intervention de l'Etat sur la question sociale ; la branche solidariste à la suite de John Rawls, d'autre part, qui prône au contraire une telle intervention, en réévaluant l'importance de la justice sociale pour assurer la stabilité du fonctionnement social.

le second texte donne une présentation succincte de la problématique de John Rawls sur la justice sociale, en insistant sur les éléments novateurs, qui, plus que nos principes d'égalité des chances, répondent théoriquement aux défis égalitaires d'une société devenue beaucoup plus hétérogène socialement (au défi de l'intégration socio-économique des « exclus », par exemple).

Au-delà de leur propre problématique, ces deux textes permettent d'engager une réflexion plus générale sur les questions d'égalité et de justice sociale, par comparaison avec la conception française de l'égalité.

 

- Libéralisme- libertarien et libéralisme -solidariste de John Rawls

- La théorie de la justice de John Rawls 

 

3) Théorie et pratiques de justice sociale : 4 textes

 Il s'agit ici de mettre en pratique les principes de justice de John Rawls, en les appliquant à des cas concrets, tels que l'aide à la définition des orientations de certaines politiques sociales en France.

Le premier texte concerne l'application de ces principes de justice dans le cadre des débats sur une réorientation éventuelle de l'Etat social (Etat social  « ciblé » sur les plus démunis, ou Etat social « généraliste ») ?

Le second texte relatif à l'analyse du rapport « Minc », sur La France de l'an 2000, aborde le thème des relations entre le « juste » et l' « efficace », dans la problématique rawlsienne.

Le troisième texte résume les termes d'une application des principes de justice à la définition des orientations et à l'évaluation des politiques d'insertion.

Le quatrième texte, article ayant fait l'objet de plusieurs communications, procède à une analyse comparée entre les conceptions françaises de la « discrimination positive », et celles, plus rigoureuses, issues des principes de justice de Rawls. 

 

- Etat social et justice sociale

- Justice sociale et efficacité économique : A propos du rapport « Minc »

- Politiques d'insertion et principes de justice

- Discrimination positive et principes de justice

 

4) La problématique de l'égalité complexe : 2 textes

Le premier texte se rapporte aux différents types de critique adressées à la théorie de Rawls, en distinguant celles qui peuvent être réfutées et celles qui orientent vers un dépassement de cette problématique de la justice sociale (prise en compte de l'égalité « relative », de la multiplicité des dimensions de l'égalité, notamment).

Le deuxième texte présente deux pistes de réflexion qui permettent d'aborder les problématiques de l'égalité sous un angle renouvelé : l'introduction, d'abord, de la notion de "reconnaissance sociale, qui vient compléter, voire remplacer celle de l'égalité (Charles Taylor). La théorisation, ensuite, d'une conception de l'égalité à plusieurs dimensions

- plusieurs domaines de reconnaissance sociale -, qui invite à dépasser la seule dimension socio-économique de l'égalité (Michaël Walzer).

 

- Les critiques de la théorie de Rawls

- De la reconnaissance à l'égalité complexe

             

5) Egalité et politique : 3 textes 

Le premier texte concerne l'analyse théorique de la sphère politique sous son acception la plus large (citoyenneté active), comme l'une des dimensions socialement valorisée de l'égalité complexe (Hannah Arendt).

Le second texte, en relation avec le précédent, porte sur les différentes formes d'engagement politique des chômeurs, dans des associations à vocation de transformation de l'ordre social (les comités de chômeurs), d'une part, dans des associations à vocation d'amélioration du lien social (celles de l'Economie solidaire, par exemple), d'autre part.

Le troisième texte résume brièvement la thèse de la « démocratie délibérative » de Habermas, et propose une application concrète de cette problématique dans le cadre des politiques d'insertion des chômeurs et des précaires.

 

- Citoyenneté active et reconnaissance des « exclus »

- Chômeurs et précaires face à l'action politique

- Démocratie délibérative de Habermas et politiques d'insertion 

 

6) Egalité et identité culturelle : 4 textes

Le premier texte, concerne le débat international sur le multiculturalisme (débat entre les thèses philosophiques libérales, communautariennes et franco-républicaines).

Le second texte soulève la question de la dimension culturelle de l'identité  dans le cadre d'une approche en termes d'égalité complexe.

Le troisième texte s'intéresse aux évolutions conceptuelles, en France, sur la question du multiculturalisme, à travers des auteurs tels que : Dominique Schnapper, Alain Touraine, Michel Wieviorka , Alain Renaut et Sylvie Mesure.

Le quatrième texte développe la problématique de la multi -appartenance culturelle (Michael Walzer), et s'interroge sur les conditions de sa compatibilité avec les exigences d'unification du lien social.

 

- Egalité et identité culturelle : L'apport du débat anglo -saxon

- L'identité culturelle comme « bien social »

- Identités collectives et modèle franco -républicain

- Egalité complexe et multi -appartenance critique

 

7) 4 textes pour le "Nouveau dictionnaire de l'action sociale"

(Ed. Bayard, janvier 2006)

- Communauté

- Communautarisme

-Discrimination positive

-Equité

 

8) 2 textes sur la démocratie participative :

- La démocratie participative en France : repères historiques

- A propos des fondements de la démocratie participative